Apprendre le Roumain. Témoignage d’un interprète au Parlement Européen

photo(c)O.Horvath 2010
photo (c) O. Horvath 2010

Tim travaille au « Babel Inc ». Une organisation créée pour réunir 28 nations et 24 langues avec des cultures plus ou moins similaires.  C’est le Babel démocratique, puisque la seule institution de cette architecture d’unification dont les membres sont élus directement par les 28 peuples. C’est le Parlement Européen. 

Tim est là pour aider les représentants de ces peuples communiquer entre eux. Lui et ses 349 collègues, interprètes permanents, font partie de l’armée du Parlement Européen,  le plus grand employeur d’interprètes dans le monde.

Tim est flamand. Né en Belgique, il parle déjà d’office le Hollandais et le Français. Comme la grande majorité des belges, il parle aussi l’Anglais. Mais Tim est, au Parlement Européen, la voix des eurodéputés roumains. Le Roumain est une passion.

Son doux accent du nord de la Roumanie trahit l’existence d’un lien personnel entre Tim et cette langue insulaire: puisque la Roumanie est une île de latin dans un océan slave.

Rep. : « Comment avez-vous commencé à vous intéresser à la langue roumaine? »

Tim : Etant interprète de profession, j’avais envie d’étudier une nouvelle langue et de préférence une langue de l’Europe centrale ou de l’Est. Je me sentais particulièrement attiré par le roumain en raison de son origine latine combinée aux influences slaves, hongrois et turque. Je me suis inscrit pour un cours de soir dans une école de langues en 2004 et depuis novembre 2009, je travaille en cabine avec le roumain, en le traduisant vers le néerlandais.

R : « Avez-vous suivi des cours de roumain en Roumanie ou à l’étranger? »

T : J’ai suivi trois ans de cours de soir  et deux ans de cours privés à Bruxelles. En plus, j’ai participé aux universités d’été organisées par les universités de Timisoara, Bucarest et Cluj Napoca.

R : « Qu’est ce que vous en pensez de cette expérience? »

T : Les cours d’été étaient sans aucun doute un enrichissement personnel en dehors de la simple pratique de la langue sur place. Le roumain a élargi mon horizon me permettant de connaître des personnes issues de différents pays européens et non-européens.

R : « Est-ce que la langue roumaine a change quelque chose dans votre vie personnelle ou professionnelle? »

T : Le roumain a beaucoup changé ma vie personnelle et professionnelle. Non seulement, je vis depuis 5 ans avec mon partenaire roumain, que j’ai connu grâce aux cours de soir, mais en plus, le roumain a rendu mon profil linguistique beaucoup plus intéressante en tant qu’interprète. Je travaille depuis 2010 pour les institutions européennes, où le roumain a donné plus de poids à ma combinaison linguistique.

L’Institut Culturel Roumain de Bucarest offre diverses opportunités pour apprendre le roumain. Suivez ce lien.

A Paris, l’Institut Roumain organise chaque année un cours de roumain. Plus de détails – ici. Inscriptions à partir de juillet.

Propos recueillis par O. Horvath
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s