« Memories for my Children », par Andra Baltoiu: une exposition photo Michele Bressan dans 1 Rue de l’Exposition Paris 7ème

Avec « Memories for my children », Michele Bressan s’installe dans la mémoire collective en mettant en scène des photographies trouvées. Il devient le commissaire d’une exposition dans laquelle non seulement il n’est pas le seul auteur des images présentées, mais il se fond dans la masse des photographes anonymes. Et cela, il invente son héritage visuel…

L’exposition « Memories for my children » interroge la manière dont les souvenirs, personnels ou collectifs, prennent naissance. C’est une  sorte d’analyse photographique des choses dont nous avons choisi de garder la mémoire, de la façon dont nos souvenirs influent sur la compréhension de la réalité et la raison pour laquelle nous avons besoin de transmettre nos expériences.

Ces photographies anonymes complètent en quelque sorte l’histoire personnelle de Michele Bressan avec des souvenirs empruntés, des situations ou des moments qu’il aurait voulu vivre lui-même. Pour ce type d’images, ce n’est pas le critère esthétique ou la pensée critique qui détermine la sélection, mais le sentiment de familiarité qu’elles provoquent. C’est la sincérité de ces « souvenirs classiques » qu’il recherche comme photographe, et le geste d’insérer ses propres images dans l’archive anonyme est un retour aux fondamentaux de la photographie.

Le projet prend comme point de départ une identification, l’impression en filigrane des repères personnels du photographe, mais le mécanisme qui régit ce filigrane est tenu caché, soumis à un processus de censure : personne ne saura quelles sont les photos de Michele Bressan.

En recherchant des familiarités entre les images anonymes et son propre passé, Bressan s’invente de faux souvenirs et attire le regard sur ces zones d’où l’esthétique et la sincérité lui permettent d’extraire une histoire personnelle. Une manière de dire que le voyeurisme est une forme d’auto perception. Et la mémoire joue le rôle de liant entre ces fragments isolés, afin d’en donner une image cohérente.

Le projet est une collection de vues intérieures et de compositions anonymes, opportunités provoquées par des couleurs ou des événements, collection à laquelle Bressan mêle sa propre curiosité. Le seul critère de sélection des images est le besoin de transmettre ce que ces photographies suscitent. Le ressort de ce qui provoque ce besoin d’archivage n’est pas interrogé, car il est relevant en tant que tel, tout comme pour le ressort de la mémoire collective. Les photographies deviennent présent, en faisant place à ce qui est accidentel et de proximité : l’acte de photographier représente l’acceptation de circonstances imposées par le hasard.

En effaçant les barrières entre la photographie professionnelle et celle d’amateur, « Memories for my children » dépasse le cadre de l’anonyme album de famille rendu public, pour se présenter comme un héritage idéalisé.

Un projet de Michele Bressan
Commissaires de l’exposition : Andra Baltoiu & Michele Bressan
Période: 01/12/2010 – 30/01/2011
Adresse: 1 rue de l’Exposition 75007 Paris
Horaires: lundi-vendredi: 10h00-13h00/14h00-18h00
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s